Aurore JEAN

Site Officiel

C’est les Jeux …

Je crois que cela m’a fait du bien de disputer l’épreuve de Coupe du Monde de Toblach (Italie) le week end dernier. Il y avait beaucoup de filles du groupe rouge que je retrouve à Sochi, cela m’a permis de voir ou j’en étais, et en distance (sur le 10 kilomètres classique) mes sensations étaient bonnes. En sprint, ça va venir. Avec le stage à Praz de Lys après la Coupe du Monde de Nove Mesto, j’ai fait une coupure. Je sens que cela revient, que je suis en train monter dans les tours pour être prête pour le grand rendez vous olympique. Plus globalement, par rapport à mon début de saison, je suis dans le bon timing, j’ai eu une progression régulière dans mes résultats pour avoir mon pic de forme pendant la quinzaine olympique.

Même s’il faut passer par la case sélection pour participer aux Jeux Olympiques, mon but est maintenant est surtout de décrocher un résultat là bas. Je mesure combien il est exceptionnel, magique, de participer à un évènement comme les Jeux Olympiques – sur chaque épreuve, nous ne sommes que quatre françaises à pouvoir nous aligner au départ – et je veux revenir sans rien regretter.

Je travaille depuis quatre ans pour performer sur ces Jeux, c’est long et en même temps, c’est passé très vite. Je sais à quoi m’attendre, c’est ma deuxième olympiade, et je connais les lieux, je les ai découverts l’an dernier à l’occasion des épreuves des pré-olympiques. L’ambiance sera encore différente des mondiaux, nous sommes toutes habillées pareil, les règles sont plus strictes, mais je vais essayer de vivre simplement ce moment extraordinaire, de savourer et les résultats suivront.

Le programme est définit, je participerai à toutes les épreuves et je souhaite faire de belles choses sur chacune, même si j’attends beaucoup de l’épreuve de sprint et de relais. J’aimerais que nous puissions réaliser quelque chose toutes ensemble, nous sommes toutes de la même génération et, entre nous, l’entente est bonne.

Nous logeons dans des chalets, sur le plateau, dans les hauteurs, tout près des pistes où se dérouleront les épreuves. Nous sommes vraiment bien logées. J’ai eu quelques jours pour gérer le décalage horaire et maintenant, l’objectif est de ne pas me disperser, de rester concentrée sur les courses. J’ai coupé mon téléphone, je n’ai pas participé à la cérémonie d’ouverture, un moment magique que j’ai vécu à Vancouver, mais aussi fatiguant car l’attente debout est longue.

Avant de partir, j’ai eu l’occasion d’échanger longuement avec Laurence Brize, qui a participé à trois olympiades en tir. Ces conseils sur la manière d’aborder l’évènement m’ont été très utiles. Je suis en train de lire « Une histoire d’équilibre », le livre de Tony Estanguet, et c’est passionnant, j’apprends aussi beaucoup à travers son expérience. J’ai même eu la chance de le rencontrer sur les lieux ici et il en a profité pour me dédicader mon livre… (petit clein d’oeil)

Tout cela pour vous dire que j’aborde l’évènement sans trop de pression, sereine, avec la volonté de vivre l’instant présent. Les résultats suivront.

A très bientôt ! Et encore merci pour vos messages d’encouragement qui me font chaud au cœur !

Aurore

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes